• TITLU în română: Manifestări de artă în locuirea neolitică de a Chitila-Fermă
  • Subiect: Les fouilles déployées entre 19S2-- 1 9S4 a Chitila-Fermă ont fait sortie, des niveaux d'habitat Boian et Gumelniţa, un grand nombre de matériaux qui apportent des éléments nouveaux concernant l'art néolithique dans la Plaine Roumaine ainsi que du néolithique en général. De ces matériaux on a choisi quelque uns qui font l'objet de cette étude, notamment: une maisonnette en terre glaise, un fragment céramique' qui envisage sur une tablette circulaire, graphitée', une silhouette humaine schématisée et un fragment d'un possible idole d'argile, ou peut-être d'une autre pièce de culte qui par ses incisions se met en connexion avec quelques autres pièces qui pourraient représenter un message écrit. La maisonnette, au toit a deux faces inclinées et ornée des enfilades de pincements a été introduit avant la cuisson dans une pate blanchâtre·. Elle provient d'un horizon de transition de la culture Boian a celle de Gumelniţa et elle fait partie de la série découverte a Denev, Zodjadermen, Gradeşnica, Jilava, Stoicani-Aldeni, Fîntînde, Ovcarovo, Tîrgovişe, etc. On leur ajoute les maisonnettes manches des couvercles des vaisseaux découvertes de la même époque. Il est évident qu'on se trouve dans un culte de la maison associe au culte solaire. Le fragment au motif humain schématisée, graphitée· dans un médaillon circulaire provient du support d'un vaisseau. Le motif humain schématisée apparait pour la première fois sous cette forme, bien qu'il soit commun aux cultures Boian, Gumelniţa, Cucuteni. Il a son origine dans les représentations plus ancienne de l'épipaléolithique (mésolithique) et il est assimile par le néolithique ancien et ensuit par la tradition locale de l'espace carpatho-balcano-danubien qui le conserve jusqu’à nos jours sur les portes paysannes, sur les maisons; sur les vêtements, sur les tapis etc. Le cas en discussion est assaie an culte solaire, étant représentée dans une tablette circulaire. Le fragment céramique, dont la face extérieure porte des signes du type flèches, croix, délimités par des points, a sur la face intérieure des lignes incisée généralement sur la verticale. La manière de présentation des éléments emp1oyes ressemble à celles de Gradişnica, Tangîru, Tărtăria, Kataepart etc. qui sont reconnues comme un commencement d'écriture, comme de communiquer par le message écrit. Toutes ces trois ca catégories de découverts sont le témoignage de l'apport des communautés humaines préhistoriques de l'étendue de notre pays a 1' évolution de la civilisation européenne.
  • Limba de redactare: română
  • Secţiunea: Studii
  • Titlu publicaţie: Cercetări arheologice în Bucureşti
  • Editura: Publicat de: Muzeion
  • Anul publicaţiei: 1992
  • Referinţă bibliografică pentru nr. revistă: IV; anul 1992; subtitlu: IV, 1992
  • Paginaţia: 11-30
  • Navigare în nr. revistă:  |<  <  1 / 33   >  >|