• Subiect: Les fouilles archéologiques exécutées de 1960 à 1967 dans l'aire de la commune de Cernica près de la rive ouest du lac ont fait découvrir des vestiges de plusieurs civilisations (p. 1) depuis l'époque néolithique à l'âge du bronze et au Moyen Age (fig. 1). Cette étude présente des résultats des dernières fouilles dans deux sites et dans un cimetière néolithique. De cet endroit en premier lieu sont présentées Ies observations stratigraphiques faites dans deux secteurs distincts (p. 8-9, fig. 2): dans le secteur ouest Ies recherches ont trouvé deux sites néolithiques, dont un plus ancien date de la civilisation Dudeşti et le suivant de la civilisation Boian. Ces recherches ont été dirigées par Sebastien Morintz. Dans le secteur est a été trouvée la nécropole néolithique ou Ies recherches ont été faites sous la direction du Prof. G. Cantacuzino. L'établissement de la civilisation Dudeşti, le plus ancien, s'étend â l'ouest dans la forêt actuelle et comprend des fonds de cabanes servant d'habitations, pourvues d'âtres et des fosses ménagères ou de provisions. A cette civilisation appartient une seule construction de grande surface dont la destination reste encore imprécise (p. 10-ll). L'auteur indique ensuite (p. 10) Ies occupations et le genre de vie de cette population, et examine Ies trois catégories de céramique utilisée (fig. 3). Le site de la civilisation Boian, dont on a trouvé 65 fonds de cabanes et fosses, s'est développé pendant la première phase (Bolintineanu), mais a atteint aussi Ies débuts de la deuxième phase de cette civilisation (p. 13). La céramique de ce site est de trois espèces (fig. 4), décrites à la page 11. L'auteur examine ensuite Ies relations entre Ies civilisations de Dudeşti et de Vădastra et précise Ies éléments culturels générateurs de la civilisation Boian (p. 13-14). L'auteur établit dans le nord-est de la Valachie le plus ancien habitat des tribus de Ia civilisation Boian et décrit leur expansion ultérieure dans toute la plaine valache d'où elles ont repoussé vers l'ouest Ies populations de la civilisation Dudeşti en sorte que celles-ci ont contacté la civilisation de Vădastra dans la région de l'Olt (p. 14-15). Les fouilles effectuées dans la nécropole néolithique de Cernica ont fait découvrir jusqu'ici 340 tombes sur une superficie d'environ 12.000 m²., datées pour la plupart a la première phase de la civilisation Boian (fig. 5--6), c'est-à-dire de la première moitié du IV-e millénaire avant n.e. (p. 15). L'auteur indique (p. 15) la répartition des tombes dans la nécropole et leurs caractères généraux (p. 16) : tombes pattes, cadavres couches sur le dos, avec Ies jambes parfois légèrement fléchies (fig. 6-7). Quatre tombes contenaient des squelettes en position contractée de Ia deuxième phase de la civilisation Boian (fig. 7/4). L'orientation des tombes confrontée avec les don11ees astronomiques a permis d'établir que Ies cadavres ont été inhumes et orientes vers le Soleil Levant, ce qui suppose des rapports entre les morts et le soleil a l'époque néolithique et ce qui atteste chez ces populations a l'égard du soleil Ies sentiments de vénération, qui stimuleront la genèse du culte solaire pendant l'époque du bronze (p. 16-18). L'étude présente ensuit Ies résultats des recherches anthropologiques faites sur Ies squelettes de la nécropole de Cernica, dont certains éléments indiquent l'origine méditerranoïde de ces populations, immigrées des régions méditerranéennes (p. 19-20). On indique ensuite (p. 21-24) : Ies objets déposes comme offrandes dans Ies tombes de Cernica : des vases (fig. 8/1, 3, 4), des hachettes et des ciseaux en pierre (fig. 8/6, 7), des outils en silex (fig. 7 /5-7), des instruments en os (fig. 8/5) ou en corne, des anneaux (fig. 9/3), des pendentifs en os (fig. 8/24, 9/3), des défenses de sangliers (fig. 8/20), des bracelets en coquillage (fig. 6/1 ; 8/19), dont deux exemplaires en coquillage fossile (fig. 9/4-5), de nombreux ornements ouvrages avec de coquillages marins, qui présentent différentes formes et qui composaient des diadèmes et des colliers (fig. 8/11-12 et 14-18, 22), des anneaux en tuf volcanique (fig. 8/9), des dents d'animaux perforées (fig. 8/13) ou ouvragées en forme de plaquettes (fig. 8/21) et enfin un grand nombre de perles ovoidales ou sphériques en minerai de cuivre (fig. 8/8). Ce sont Ies plus anciens ornements en minerai de cuivre de Roumanie et parmi Ies plus anciens de !'Europe Continentale (p. 23-24). L'étude indique ensuite l'importation de ses ornements en coquillage ou en minerai de cuivre par des échanges entre tribus à partir des cotes de la Méditerranés (p. 24). Les offrandes déposées dans Ies tombes étaient en rapports étroits avec Ies conceptions et le rituel funéraires des populations de l'époque néolithique (p. 19, 24).
  • Limba de redactare: română
  • Secţiunea: Cercetări Arheologice
  • Titlu publicaţie: Bucureşti - Materiale de Istorie şi Muzeografie
  • Editura: Publicat de: Muzeul Municipiului Bucureşti
  • Loc publicare: Bucureşti
  • Anul publicaţiei: 1968
  • Referinţă bibliografică pentru nr. revistă: VI; anul 1968
  • Paginaţia: 7-26
  • Navigare în nr. revistă:  |<  <  2 / 36   >  >|