• Subiect: Entre 1964 et 1966 on a continué les recherches archéologiques de la station archéologique Măicăneşti, située par la haute terrasse de la Colentina au quartier de Străuleşti. Les fouilles commencées en 1960 ont permis d'étudier des vestiges appartenant aux habitations humaines de l'âge du bronze (culture Glina III et Tei), de la période du passage au féodalisme (III-IV-ème et VI-VII-ème siècles) et de l'époque féodal XXI-ème et XVI-ème siècles). Tenant compte que les résultats obtenus jusqu'en 1964 on été publies, le raport préliminaire présent se réfère aux résultats des compagnes de 1964 à 1966. Les campagnes de fouilles des dernières trois années ont donné l'occasion d'obtenir de nouvelles connaissances sur Ies habitats de la période de passage au féodalisme et surtout sur !'habitat du 111-eme siècle des daces libres. L'auteur montre que, sans perdre de vue les dates importantes offertes ensuite par les complexes appartenant aux places des IV-ème et VI-VIII-ème siècles (une chaumière et fosses ménagères du IVème siècle et 8 chaumières et un four en plein air du VI-VIII-ème siècle), l'attention a été concentrée sur les habitats du III-ème dont les vestiges, concrétises par 5 habitations de surface, 3 chaumières et un four à calciner Ies pots ont enrichit Ies connaissances sur la culture matérielle des daces libres, déjà connue sur le territoire de la ville de Bucarest par Ies fouilles de Lacul Tei et de Militari - Cîmpul Boja. Un important inventaire exemplifie dans la fig. 2, 3, 5, 8 provient tant d'habitations, que d'une fosse de chaumière ou l'on a jeté les déchets du four à calcination pour pots. Le four â calciner les pots de forme de tronc de cône (Fig. 4) ayant un système ingénieux de ventilation, ainsi que l'inventaire découvert montre que l'habitat des daces libres de Străuleşti, quoique de caractère rurale était un centre important dans la vie du III-ème siècle. Les monnaies romanes la céramique d'importation et l'influence évidente de la céramique provinciale romane dans la poterie autochtonie prouvent le contact permanent de la population des daces libres avec le monde romain. Comme a Militari - Cîmpul Boja, le miroir en bronze de type sarmatique ne manque jamais. La découverte de quelques vases travaillées a la main, en forme de bol en tronc de cône (Fig. 6/11, 12) apporte à nouveau en discussion le problème de la présence de quelques éléments nordiques dans la culture matérielle des daces libres de la Vallachie. *** Les recherches concernant les établissements médiévales ont permis d’étudier un habitat restreint du temps du féodalisme prémature et l'emplacement du village de Măicăneşti, datant du XIV-XVI-ème siècle. Du premier habitat on a découvert deux huttes du XXI-ème siècle. L’une d'entre elles est dotée d'un âtre et d'un four intérieur. Parmi les pièces Ies plus importantes on remarque deux pendantifs de bronze (fig. 10/1-2). La continuation des investigations a permi la découverte de nouvelles habitations, leur nombre étant a présent de 44. La plupart étaient des huttes L'habitation a murs en treillis est signalée en commencent avec le milieu du XV-ème siècle et elle est maintenue dans la configuration du village, jusqu'au déplacement de l'emplacement. Tant pour le cas des chaumières, que pour les maisons au-dessus du sol une continuelle tendance d'augmenter les surfaces se manifeste, ainsi qu'une fréquence accrue des matériaux qui constituent l'inventaire de chaque foyer. La plus grande construction examinée a Măicăneşti (L 67) a une superficie de 22 m², étant constituée d'un parterre et de la cave. Elle date du XVI ème siècle. L'inventaire découvert dans Ies habitations de Măicănesti est forme de vases en terre glaise, d'objets d'usage courant en métal, des monnaies, des ornements, etc. L'étude présenté fait un bref catalogue des matériaux de construction utilisé dans le cadre de l'habitat du village au XIV-XVI-ème siècle. Ainsi on a précisé : LE BOIS sous forme de poutres, pieux, planches, verges, échandoles ; LA GLAISE, mélangée deballe cuite, (briques, carreaux plats, tuiles) ou non-cuite (briques des maisons, couvercle pour la cuisson du pain. etc.) ; LE FER sous forme de clous a crochet, crampons, anneaux, LES PAILLES ET LES PLANTES DE MARAIS rencontrées surtout pour le toit des habitations ; et LA PIERRE de rivière, asse peu utilisée pour les fours.
  • Limba de redactare: română
  • Secţiunea: Cercetări Arheologice
  • Titlu publicaţie: Bucureşti - Materiale de Istorie şi Muzeografie
  • Editura: Publicat de: Muzeul Municipiului Bucureşti
  • Loc publicare: Bucureşti
  • Anul publicaţiei: 1968
  • Referinţă bibliografică pentru nr. revistă: VI; anul 1968
  • Paginaţia: 43-82
  • Navigare în nr. revistă:  |<  <  4 / 36   >  >|