• Subiect: L'affirmation de l'école roumaine d'architecture s'effectue en plusieurs étapes différentes. Dans une première étape, la ville adopte le répertoire de formes pratiqué par des architectes étrangers invités ou qui viennent y offrir leurs services. Au moment où ils commencent leur activité, les architectes roumains représentant la couche de l'avant-garde - formes qu'ils étaient dans les écoles occidentales - s'impliquent dans la vie culturelle et sociale de la ville et contribuent à la création d'une conception théorique des problèmes d'architecture. Les phases stylistiques de l'architecture correspondent chez nous aux trois grandes étapes d'évolution de l'architecture européenne au XIXe siècle: néo-classicisme, éclectisme, école nationale. Le rôle de l'architecte s'impose toujours plus dans la seconde moitié du XIXe siècle: on fait souvent appel à lui, même pour des édifices de petites dimensions. Le manque de confiance dans les forces locales se traduit pourtant par l'appel qu'on adresse encore à des architectes étrangers pour les grands projets. Les architectes roumains finiront par s'imposer et gagneront une place de plus en plus importante dans les deux programmes de base: l'habitation et l'édifice public. Leur activité pratique sera toujours accompagnée par celle théorique.
  • Limba de redactare: română
  • Secţiunea: Arhitectură şi urbanistică
  • Titlu publicaţie: Bucureşti - Materiale de Istorie şi Muzeografie
  • Editura: Publicat de: Museion
  • Loc publicare: Bucureşti
  • Anul publicaţiei: 1992
  • Referinţă bibliografică pentru nr. revistă: XI; anul 1992
  • Paginaţia: 113-122
  • Navigare în nr. revistă:  |<  <  11 / 41   >  >|