• Subiect: L'étude aborde la manière dont la périphérie de Bucarest au milieu du XX-ème siècle est reflétée dans la prose du temps. En tratant le sujet non seulement du point de vue géographique mais surtout du point de vue sociologique, l'auteur retient l'attention sur la périphérie de la ville, car ici se trouve le creuset ou coexistent - socialement et psychologiquement - les éléments ruraux, -déclassés, lumpen prolétaires et ici se forme d'ailleurs, en commençant avec la première moitié du XX-ème siècle, un prolétariat moderne avec tous ses attributs. En limitant l'aire d'investigation, l'auteur commente quelques types humains : le type collectif de ceux vaincus par Ies conditions défavorables de la vie a la périphérie de la ville, Ie type du vagabond, du voleur qui représentait la protestation anarchique contre la société et son injustice, le type de l'arriviste auquel la société bourgeoise lui a créé des conditions optima de développement, le type du protestataire, qui annonce l'aube d'une vie nouvelle. En conclusion l'auteur remarque le fait que dans la littérature de la 3-ème et 4-ème décade de notre siècle, la vision du faubourg reste incomplète, Ies écrivains étant influences par l'extension et la profondeur de la souffrance, la pauvreté et la sordidité du faubourg, et projetant seulement quelques lumières vers l'élément nouveau.
  • Limba de redactare: română
  • Secţiunea: Comunicări - Note - Recenzii
  • Titlu publicaţie: Bucureşti - Materiale de Istorie şi Muzeografie
  • Editura: Publicat de: Muzeul Municipiului Bucureşti
  • Loc publicare: Bucureşti
  • Anul publicaţiei: 1968
  • Referinţă bibliografică pentru nr. revistă: VI; anul 1968
  • Paginaţia: 339-352
  • Navigare în nr. revistă:  |<  <  30 / 36   >  >|