• Subiect: Organisé au XIVéme siècle, la foire de Bucarest a eu un important rôle pour Ia stimulation des relations économique-politiques et culturelles entre les pays roumains. Quoique visité par les commerçants transylvains ou balkaniques dès le XIVéme siècle, cette ville au bords de la Dîmboviţa a enregistré une étape de puissant affirmation après l'établissement de la résidence du prince régnant. A Bucarest on commence à conclure des transactions commerciales entre Ies commerçants des Balkans ou de l'Orient avec ceux des pays roumains pendant la seconde moitié du XVéme siècle. En dépit de quelques conjonctures militaires défavorables crées par la Porte Ottomane, les relations politiques ont enregistré une durée stable. Elles sont concrétisées pendant le règne de Mihai Viteazul, par le téméraire acte de l'union des trois états sous un seul sceptre. Des conditions nouvelles pour promouvoir une diplomatie correspondant aux intérêts de tous les roumains ont été créés pendant le règne de Constantin Brîncoveanu. La maison princière et quelques-uns des boyards de Bucarest ont soutenu l'activité d'impression des livres laïques et religieuses qui ont circule dans les villages de l'autre côté et de ce côté des montagnes pendant quelques siècles. La ville de Bucarest, comme important centre économique comme résidence de la Wallachie, à polarisé en l'époque féodale les aspirations d'unité nourries par les masses populaires des trois pays roumains.
  • Limba de redactare: română
  • Secţiunea: Studii de istorie
  • Titlu publicaţie: Bucureşti - Materiale de Istorie şi Muzeografie
  • Editura: Publicat de: Muzeul de Istorie a municipiului Bucureşti
  • Loc publicare: Bucureşti
  • Anul publicaţiei: 1969
  • Referinţă bibliografică pentru nr. revistă: VII; anul 1969
  • Paginaţia: 41-53
  • Navigare în nr. revistă:  |<  <  4 / 29   >  >|